ALIA

L’ampleur de la crise du covid-19 est au cœur des considérations actuelles de l’ERGA (European Regulators Group for Audiovisual Media Services) et de ses membres, dont l’ALIA.

Dans un communiqué de presse, le groupe a rappelé « la nécessité pour les citoyens de disposer d’une bonne couverture médiatique et d’informations fiables sur la maladie et sur les mesures de protection prises par les autorités. (…)

Cependant, les effets économiques de la crise ont frappé durement les entreprises de médias audiovisuels, dont beaucoup étaient déjà sous pression financière dans un marché en rapide évolution. Les mesures nécessaires décidées par les autorités nationales pour contenir une nouvelle propagation du virus complexifient aussi leur fonctionnement.

Compte tenu du rôle capital des médias pour nos sociétés et en raison de la crise actuelle, l'ERGA souhaite apporter sa contribution à l'élaboration de mesures concrètes pour réduire l'impact de COVID-19 sur le secteur des médias audiovisuels dans l'UE ».

D’un autre côté, un certain nombre de voix s’élèvent pour questionner la façon dont la liberté de la presse, la liberté d’informer et la liberté d’expression sont garanties malgré les contraintes liées à l’état de crise sanitaire.

Dans ce cadre, l’ALIA a lancé une enquête auprès des médias pour évaluer l’impact de la crise actuelle sur leurs activités après plusieurs semaines de mesures de confinement et pour recenser les principales difficultés et les défis qui se posent au secteur.