Md Alia Conference 08667

Lors de son point presse, l’Autorité a souligné l’importance d’une discussion générale (allant au-delà des simples plans de transposition de directive du Gouvernement) sur une stratégie nécessaire pour une régulation cohérente et orientée vers le futur. (Quote TH, conf. de presse).

Le regroupement de tous les actes de régulation en une seule instance, et ce de l’attribution de l’autorisation en passant par le pouvoir d’établir des lignes directrices contraignantes jusqu’à la possibilité de prononcer des sanctions est, d’après l’ALIA, une condition sine qua non d’une régulation contemporaine et indépendante.

L’indépendance des régulateurs européens est un des points clefs de la directive de 2018 et engendre également la garantie d’une dotation financière adaptée aux missions dévolues. Parmi ces dernières, l’Autorité accordera une place prioritaire à la promotion de l’éducation aux médias, outil indispensable à tout consommateur de médias pour naviguer de façon avertie à travers l’offre médiatique contemporaine. Une législation moderne doit finalement couvrir les services de médias au sens large afin de pourvoir tous les usagers de la même protection et d’éviter les distorsions de concurrence entre différents fournisseurs de services de médias.

Pour plus d’informations : https://www.alia.lu/fr/espace-juridique/avis